Laitue

Il existe de nombreuses variétés de laitues adaptées à toutes les époques de l'année. Les dates de semis seront différentes en fonction de la variété que vous choisirez !

 

Nous allons vous guider pour la laitue de printemps/été. 

laitue2.1.png
icon semer.png

Semer

tomate calendrier semer.png
icon entretenir.png

Planter

tomate calendrier planter.png
icon planter.png

Entretenir : 4 - 6 semaines

icon récolter.png
tomate calendrier récolter.png

Récolter

icon soleil.png

Plein soleil

icon arrosage.png

Au pied du plan

icon compagnons.png
haricots verts fiche.png
carottes fiche.png
 

En gros, la laitue : 

Cultiver la laitue, pas à pas :

Préparer

le terrain

préparer terrain.png

Semer

icon semer_natural.png

Planter

icon entretenir natural.png

Entretenir

icon planter natural.png

Récolter

icon récolter natural.png

Et après ?

lettuce.png
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La terre du jardin

Préparer le terrain

Cette préparation du sol se réalise souvent au printemps, avant les premiers semis. Certains jardiniers bêchent leur potager avant l’hiver mais le plus gros du travail de préparation se fait avant de planter quoi que ce soit. 

Délimiter la parcelle

Pensez aux zones de passages pour accéder à tous les recoins de votre parcelle sans vous blesser le dos !

N’hésitez pas à faire analyser votre terre par un laboratoire afin de vérifier qu’elle ne contient pas de métaux lourds, par exemple (ici). 

“Nettoyer” le sol en désherbant, en enlevant les racines et les cailloux.

Aérer la terre à l’aide d’une grelinette : une grelinette c’est ça.

Ça sert à aérer le sol sans le retourner. Le sol est plein d’organismes vivants, le retourner, ça l’appauvrit et il met beaucoup de temps à se régénérer.  

pour mieux comprendre !

La grelinette

grelinette.jpg

La grelinette est une fourche bêche munie à sa base de trois à cinq dents biseautées recourbées et tranchantes et de deux manches latéraux.

Avec un râteau, on vient décompacter la terre : on casse les gros morceaux pour qu’elle soit plus fine.

Evaluer le type de sol dont vous disposez et modifier sa fertilité physique au besoin. Pour cela, creusez un petit trou à l’endroit de votre potager, prenez un peu de terre entre vos mains et essayez d’en faire un boudin. 

S'il s’effrite un petit peu, qu’il est de couleur noire, vous êtes proche du sol idéal !

si le boudin s'effrite directement, vous avez sûrement une terre trop sablonneuse. Vous pouvez alors enrichir votre sol en le recouvrant avec : 
 

  • du fumier (Fumier de cheval : terres argileuses / Fumier de vache :  terres sableuses, calcaires, siliceuses / Fumier de mouton : terres argileuses / Fumier de volailles : terres de cultures pour légumes-feuilles) 
     

  • du compost
     

  • de la tonte d’herbe fraîche 
     

Incorporez le dans les 10-20 premiers centimètres, toujours avec la grelinette ! 

Si en réalisant le boudin, la terre est tellement malléable, comme de la pâte à modeler, que vous pouvez en faire des formes, alors vous avez un sol trop argileux : rajouter du sable grossier (comme du sable à béton). 2 cm d’épaisseur sur la surface et bien incorporer dans les 10-20 premiers centimètres avec la grelinette. → évaluez vous-même la quantité nécessaire en fonction de la texture !

Ajoutez du compost organique c’est aussi important pour augmenter la fertilité chimique de son sol.

On l’enrichit en minéraux (phosphore et potassium).

Le paillage

Il permet de limiter les mauvaises herbes, d’enrichir encore le sol et de garder l'humidité du sol. Ça permet de créer de la vie dans le sol ! C’est elle qui va améliorer la fertilité chimique du sol et aérer le sol. Recouvrir le fumier du couche de 20 à 40cm de

  • paille 
     

  • foin 
     

  • des feuilles mortes 
     

  • de la tonte de pelouse bien séchées

Arroser le sol : texture d’éponge essorée en surface.

Image de Macau Photo Agency

Semer

pour mieux comprendre !

  1. Semis en ligne : c’est poser les graines à distance égale sur une ligne bien définie. Ca se fait pour certains légumes :

    - carottes
    - haricots verts
    - panais
    - petits pois

     

  2. Semis à la volée : il s'agit de jeter les graines pour recouvrir une grande surface. Ex : la mâche, le cresson 
     

  3. Semis en pot : on met la graine dans un pot. La plante se développera dans ce pot, puis on pourra la placer dans un plus grand. Pas besoin pour ces plantes d’être en pleine terre dans un potager. L’avantage, c’est évidemment de pouvoir cultiver sur une terrasse ou un balcon ! C’est la technique utilisée pour la tomate. 
     

  4. Semis en poquet : consiste à semer par petits groupes de graines. C’est l’opposé du semis en ligne et à la volée où l'on sème chaque graine séparément… De cette façon, on est presque sûr qu'au moins une graine va germer et on peut sélectionner le plant le plus vigoureux.

 

Quand le germe d’une graine sort de terre, c’est la “levée”. 

Choisir ses graines

Il existe plus de 1000 variétés de tomates !
Alors comment choisir ? Avant toute chose, il y a 2 types de graines : 

 

  • les graines F1 : qui sont standardisées, elles donnent des tomates très homogènes. Elles sont non reproductibles, cela veut dire que vous ne pouvez pas réutiliser les graines des fruits de votre production pour les années suivantes. 
     

  • graines non F1 : ce sont des graines qui donnent des tomates moins uniformes, moins solides mais avec beaucoup de goût ! Et surtout, vous pouvez garder vos graines pour les années suivantes. 

 

On ne vous cache pas notre préférence pour les graines non F1 ! Vous pouvez en trouver ici ou ici

Conditions de culture
 

Il existe de nombreuses variétés de laitues adaptées à toutes les époques de l'année. Les dates de semis seront différentes en fonction de la variété que vous choisirez !

Nous allons vous guider pour la laitue de printemps/été. 

Quand semer ?

Cette laitue se plante de mars à juin.
Elle n’aime pas les climats trop chauds alors essayez qu’en après-midi, l’emplacement que vous lui choisirez soit à la mi-ombre. les graines de laitue germent mieux à température basse : 12-15°C. Elle a également besoin de beaucoup d’eau. 

Attention !

Si la laitue manque d’eau ou qu’elle a trop de soleil, elle peut facilement “monter en graines”, faire sa “montaison” : elle commence à changer de forme, de sa rosette d’origine à une tige dressée et de nombreuses fleurs jaune pâle apparaissent sur une hampe florale.
Or, quand la « montée » commence, les feuilles deviennent amères et ne sont plus intéressantes gustativement… Mais vous pourrez en récolter les graines ! 

Semer

Vous pouvez semer les laitues directement en pleine terre (dans votre potager à son emplacement définitif) ou en pot (en intérieur). 

  • En pleine terre : vous obtiendrez des plants plus forts et résistants qui ne viveront pas le stress du repiquage.
    Par contre, il faut faire attention aux limaces !

     

  • En pot : vos semis seront protégés des ravageurs et surtout des limaces. Cela permet également de commencer les semis un peu plus tôt, en gardant les pots en intérieur. Cette solution de culture vous permet également de cultiver la laitue sur un balcon ou une terrasse ! 

En pot avec l’objectif de repiquer dans le potager : 
 

  • L’objectif est d’avoir un espace de 2 ou 3 cm entre chaque graine. En fonction de la taille des pots dont vous disposez, vous pourrez lancer plusieurs semis dans chacun d’eux. 
     

  • Remplissez les pots de terreau pour le potager
     

  • Placez les graines sur le terreau 
     

  • Recouvrez-les d'une fine couche de terre (0.5 ou 1cm), tassez légèrement et arrosez.
     

  • Maintenez la terre humide jusqu'à la levée, à l’aide d’un pulvérisateur et patience ! 

 

En pot avec l'objectif d’y laisser la laitue jusqu’à la fin de la culture : 
 

  • Choisissez des pots d’environ 25 cm de diamètre et de minimum 20 cm de haut.
     

  • Remplissez les pots de terreau pour le potager
     

  • Placez les graines sur le terreau 
     

  • Recouvrez-les d'une fine couche de terre (0.5 ou 1cm), tassez légèrement et arrosez.
     

  • Maintenez la terre humide jusqu'à la levée, à l’aide d’un pulvérisateur et patience ! 

 

En pleine terre : 
 

  • Nous allons travailler avec un semi en ligne. Tracez des sillons en lignes profondes de 0,5 à 1 cm. Espacés chaque sillons de 30 à 45 cm.
     

  • Semez les graines en poquets de 3/4 graines tous les 25cm.
     

  • Recouvrez les de terre, tassez et arrosez.
     

  • Maintenant : patience ! 

 

Pssst !  Les salades ne se conservent que quelques jours au frais...
Il est préférable d'échelonner les plantations pour récolter des salades fraîches au fur et à mesure des besoins.

Si vous voulez consommer des salades tout l’été, n’hésitez donc pas à refaire des semis toutes les 2-3 semaines !
 

La levée  
 

7 à 10 jours plus tard, selon la température du sol, vous assisterez à la  levée des graines ! 

Semer

Semer, c’est mettre une petite graine en terre pour la faire germer.


La germination, c’est donc le processus pendant lequel une graine, une semence devient une pousse ! Pour que ce développement fonctionne, il faut que certaines conditions environnementales soient remplies. Sinon, la graine ne se développera jamais !
 

 Chaque plante à des besoins différents en termes de : 

  • substrat (= la terre) 

  • eau 

  • oxygène 

  • température 

Livraison des semences

Certains légumes sont difficiles à semer et c’est le cas de la tomate !

Et oui, être semancier, c’est un métier ! Si vous êtes débutant, nous vous conseillons de commencer directement à l’étape de la plantation de la tomate. Si cette étape ne vous effraye pas, c’est parti !

 
 
 
 
 
 
 
Image de André Lergier

Planter

Repiquer 

Si vous avez semé en pot avec l’objectif de re-planter dans le potager : 

3 à 4 semaines après la levée, les plants devraient avoir 4-5 feuilles, et là, il est temps d’agir !
 

Il vous faut maintenant repiquer vos plants à leur emplacement définitif! 

Comment ? 
 

  • Sortez délicatement les jeunes pousses de laitues de leur pot avec le terreau 
     

  • Faites attention aux racines de la laitue, qui sont très fragiles; manipulez-les avec précaution.
     

  • Placez vos plants en ligne dans le potager : chaque ligne étant espacée de 30-45 cm, et chaque plant d’une ligne espacé de 25-30 cm. Faites des trous dans un sol frais. 
     

  • N’enterrez pas le collet du plant (= la base des feuilles, le point de séparation de la racine et du feuillage). Laissez-le affleurer la terre, vos laitues doivent "flotter" au vent. 
     

  • Souvent dans les 2/3 jours qui suivent la plantation, les laitues sont flétries. Elles n'arrivent plus à capter assez d'eau et se dessèchent. Si vous gardez le sol humide, elles vont repartir.

Si vous achetez des plans

  • Faites attention aux racines de la laitue, qui sont très fragiles; manipulez-les avec précaution.
     

  • Placez vos plants en ligne dans le potager : chaque ligne étant espacée de 30-45 cm, et chaque plant d’une ligne espacé de 25-30 cm. Faites des trous dans un sol frais. 
     

  • N’enterrez pas le collet du plant (= la base des feuilles, le point de séparation de la racine et du feuillage). Laissez-le affleurer la terre, vos laitues doivent "flotter" au vent. 
     

  • Souvent dans les 2/3 jours qui suivent la plantation, les laitues sont flétries. Elles n'arrivent plus à capter assez d'eau et se dessèchent. Si vous gardez le sol humide, elles vont repartir.

 
 
Image de Jonathan Kemper

Entretenir

Eclaircir

 

En pot avec l'objectif d’y laisser la laitue jusqu’à la fin de la culture :

3 à 4 semaines après la levée, les plants devraient avoir 4-5 feuilles, et là, il est temps d’agir ! C’est le moment d’”éclaircir” ! Cela consiste à enlever les plants les moins “forts” et à ne laisser que le plus beau à chaque emplacement, c'est-à-dire tous les 25-30 cm sur la ligne. 

 

Comment ? 
 

  • Saisissez la base des plantules entre le pouce et l'index et arrachez-les d'un geste précis. Vous pouvez vous aider d’un “plantoir”
     

  • Arrosez en pluie fine pour favoriser une bonne reprise. Cela permettra à la terre de se rapprocher des racines des plants restants, qui repartiront mieux après cette opération un peu traumatisante. 

 

En pleine terre :

3 à 4 semaines après la levée, les plants devraient avoir 4-5 feuilles, et là, il est temps d’agir ! C’est le moment d’”éclaircir” ! Cela consiste à enlever les plants les moins “forts” et à ne laisser que le plus beau à chaque emplacement, c'est-à-dire tous les 25-30 cm sur la ligne. 

 

Comment ? 
 

  • Saisissez la base des plantules entre le pouce et l'index et arrachez-les d'un geste précis. Vous pouvez vous aider d’un “plantoir”
     

  • Arrosez en pluie fine pour favoriser une bonne reprise. Cela permettra à la terre de se rapprocher des racines des plants restants, qui repartiront mieux après cette opération un peu traumatisante. 

Arroser
 

  • Quantité : 2 ou 3 fois par semaine par temps sec, pour qu’elle ne fleurisse pas. L’objectif est d’éviter la déshydratation (= les feuilles ramollissent, ensuite elles jaunissent et se dessèchent).

    Durant la croissance des salades, le sol ne doit jamais sécher, ce qui oblige à des arrosages très réguliers et abondants, à adapter en fonction de la météo et de la nature du sol, bien évidemment. 

     

  • Zone : avec un arrosoir, à la pomme (c’est l’embout rond, percé de petits trous), autour des laitues et sans mouiller le feuillage.
     

  • Timing : arrosez le plus tôt possible le matin, avant 9h si possible ! Sinon, tard le soir. Avec de l'eau à température ambiante pour éviter le choc de température et limiter de 50% le pb des limaces et le risque d'évaporation.

Nourrir

  • Vous pouvez apporter de l’engrais biologique ou du purin d’ortie pendant 3 semaines après le repiquage. Tout au long de la culture, pulvériser du purin d'ortie dilué à 5%. Cela donne de la vigueur à la plante tout en renforçant son immunité face aux maladies.
     

  • En parallèle, faire un apport en purin d'ortie ou de consoude dilué au pied des plantes toutes les deux semaines.

  1. Les laitues montent en graines

    Elles manquent d’eau ! Veillez à toujours garder un sol humide..
     

  2. Les laitues sont dévorées par les limaces

    Aaaah les limaces !
    Un débat sans fin qui agite les nuits de nombreux jardiniers.

    Chez BotaBota, vous vous en doutez, nous sommes partisans d’un potager naturel et en équilibre avec l’écosystème alentour. Vous trouverez sur Internet toutes sortes de solutions plus ou moins naturelles pour lutter contre les limaces… Mais aucune n’est miraculeuse ! Alors plutôt que de lutter, on peut essayer de favoriser la venue de leurs prédateurs naturels : hérissons, oiseaux, crapauds,... en gros, on favorise la biodiversité au sein de notre jardin, par exemple en aménageant des refuges (haies, arbres, hautes herbes, tas de bois ou de pierre, mares…). Une autre solution est d’attirer les limaces à l’autre bout du jardin, en plantant des légumes qu’elles raffolent, bien loin des vôtres !

    Si vous voulez en apprendre davantage sur cette façon holistique de gérer les limaces, n’hésitez pas à visionner la conférence de Hervé Coves à ce sujet : 
    https://www.youtube.com/watch?v=DQ3Da73IGtw&feature=emb_logo

 
 
 
 
 
Image de PHÚC LONG

Récolter

Récolter

 

La laitue se récolte environ 8 à 10 semaines après son semis. Elle est récoltée le matin, le plus tôt possible.Elle sera meilleure puisqu’elle se sera réhydratée avec la fraîcheur de la nuit. 

 

Lorsque la “pomme” est bien formée, n’arrachez pas les racines car vous l’empêcherez de faire de nouvelles feuilles.
 

Il est préférable d’utiliser un bon couteau et de couper la laitue 2 cm au-dessus du collet.
 

N'attendez pas trop avant de récolter pour que les feuilles soient tendres !

 
Image de petra cigale

Et après ?

Conservez les graines de vos légumes !
 

Vous avez envie de conserver les graines de vos propres légumes pour les semis des années suivantes ? Génial !

Faites cependant attention que le taux de germination (c'est-à-dire la capacité de la graine à germer) diminue avec le temps. De ce fait, si vous récupérez vos semences d’une année sur l’autre, il peut être intéressant de connaître la durée de conservation de vos graines potagères en fonction du légume.