Carotte

xxx

carrotte1.png
icon semer.png

Semer

tomate calendrier semer.png
icon entretenir.png

Planter

tomate calendrier planter.png
icon planter.png

Entretenir : 4 - 6 semaines

icon récolter.png
tomate calendrier récolter.png

Récolter

icon soleil.png

Plein soleil

icon arrosage.png

Au pied du plan

icon compagnons.png
haricots verts fiche.png
carottes fiche.png
 

En gros, la carotte : 

Cultiver la carotte, pas à pas :

Préparer

le terrain

préparer terrain.png

Semer

icon semer_natural.png

Entretenir

icon entretenir natural.png

Récolter

icon planter natural.png

Et après ?

icon récolter natural.png
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La terre du jardin

Préparer le terrain

Cette préparation du sol se réalise souvent au printemps, avant les premiers semis. Certains jardiniers bêchent leur potager avant l’hiver mais le plus gros du travail de préparation se fait avant de planter quoi que ce soit. 

Délimiter la parcelle

Pensez aux zones de passages pour accéder à tous les recoins de votre parcelle sans vous blesser le dos !

N’hésitez pas à faire analyser votre terre par un laboratoire afin de vérifier qu’elle ne contient pas de métaux lourds, par exemple (ici). 

Avec la grelinette, on vient décompacter la terre (sur 30cm de profondeur) : on casse les gros morceaux pour qu’elle soit plus fine 

Aérer la terre à l’aide d’une grelinette : une grelinette c’est ça.

Ça sert à aérer le sol sans le retourner. Le sol est plein d’organismes vivants, le retourner, ça l’appauvrit et il met beaucoup de temps à se régénérer.  

pour mieux comprendre !

La grelinette

grelinette.jpg

La grelinette est une fourche bêche munie à sa base de trois à cinq dents biseautées recourbées et tranchantes et de deux manches latéraux.

"Nettoyer le sol" en désherbant, en enlevant les racines et les cailloux afin d’éviter que les carottes ne poussent fourchues. Essayez de le nettoyer sur au moins 30 cm de profondeur. 

Evaluer le type de sol dont vous disposez et modifier sa fertilité physique au besoin. Pour cela, creusez un petit trou à l’endroit de votre potager, prenez un peu de terre entre vos mains et essayez d’en faire un boudin. 

  • S'il s’effrite un petit peu, qu’il est de couleur noire, vous êtes proche du sol idéal pour un potager !
     

  • Si en réalisant le boudin, la terre est tellement malléable, comme de la pâte à modeler, que vous pouvez en faire des formes, alors vous avez un sol trop argileux. La carotte préfère un sol légèrement sablonneux alors : rajouter du sable grossier (comme du sable à béton). 3 cm d’épaisseur sur la surface et bien incorporer dans les 20 premiers centimètres avec la grelinette. → évaluer vous même la quantité nécessaire en fonction de la texture ! 

Pas le courage de rendre votre sol plus sablonneux si il a une composition à tendance argileuse ? Il existe des variétés de carottes adaptées à ce type de sol ! Renseignez vous auprès de votre semancier (en fonction de vos attentes).

  • Si le boudin s'effrite directement, vous avez sûrement une terre sablonneuse. Pour la carotte, c'est parfait ! 

Grâce à un sol légèrement sablonneux, les carottes vont pouvoir grossir et pénétrer facilement le sol ! 

l est toujours mieux de nourrir son sol avec du compost organique ou du fumier pour avoir de meilleures récoltes. Mais dans le cas de la carotte, il vaut mieux réaliser cette étape à l’automne qui précède. (Si vous n’avez pas eu l’occasion de le faire, rien de grave, mais n’en mettez pas au printemps !)

Arroser le sol : texture d’éponge essorée en surface.

Image de Macau Photo Agency

Semer

pour mieux comprendre !

  1. Semis en ligne : c’est poser les graines à distance égale sur une ligne bien définie. Ca se fait pour certains légumes :

    - haricots verts
    - panais
    - petits pois

        - les carottes ! 

  1. Semis à la volée : il s'agit de jeter les graines pour recouvrir une grande surface. Ex : la mâche, le cresson 
     

  2. Semis en pot : on met la graine dans un pot. La plante se développera dans ce pot, puis on pourra la placer dans un plus grand. Pas besoin pour ces plantes d’être en pleine terre dans un potager. L’avantage, c’est évidemment de pouvoir cultiver sur une terrasse ou un balcon ! C’est la technique utilisée pour la tomate. 
     

  3. Semis en poquet : consiste à semer par petits groupes de graines. C’est l’opposé du semis en ligne et à la volée où l'on sème chaque graine séparément… De cette façon, on est presque sûr qu'au moins une graine va germer et on peut sélectionner le plant le plus vigoureux.

 

Quand le germe d’une graine sort de terre, c’est la “levée”.

 

La carotte se sème donc en ligne !  

Choisir ses graines

Il existe plus de 1000 variétés de tomates !
Alors comment choisir ? Avant toute chose, il y a 2 types de graines : 

 

  • les graines F1 : qui sont standardisées, elles donnent des carottes très homogènes. Elles sont non reproductibles, cela veut dire que vous ne pouvez pas réutiliser les graines des fruits de votre production pour les années suivantes. 
     

  • graines non F1 : ce sont des graines qui donnent des tomates moins uniformes, moins solides mais avec beaucoup de goût ! Et surtout, vous pouvez garder vos graines pour les années suivantes. 

 

On ne vous cache pas notre préférence pour les graines non F1 ! 

Conditions de culture
 

La carotte a besoin de soleil ! Choisissez donc son emplacement correctement. Nous l’avons déjà dit mais elle aime aussi les sols légèrement sablonneux (on parle d’un sol “meuble” : ça veut dire que le sol est souple, très léger). Si votre terre a tendance à être argileuse, référez vous au chapitre “préparer son sol”. 

 

Quand semer ?

Les carottes se sèment au printemps, d’avril à la fin juin (en fonction des variétés !). Vous pouvez étaler vos semis pour étaler vos récoltes et en profiter plus longtemps ! 

Semer

  1. Pour semer en ligne, creusez de petits sillons de 3-4 cm de profondeur environ. Chacuns des sillons sont espacés de 20cm. 
     

  2. semer dans une couche d’1cm de sable pour que la terre ne forme pas une croûte, ce qui empêcherait les graines de percer. Semez 1 ou 2 minuscules graines de carottes tous les centimètres, plus ou moins.
    La levée est lente et irrégulière donc pour mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez surtout pas à semer un peu plus de manière dense. Pas de panique, si c’est nécessaire, par la suite, vous pourrez “éclaircir” (= enlever les plants les moins robustes pour laisser de l’espace aux autres plants pour se développer). 
    Recouvrez vos semis d’une terre hyper hyper fine, pour être sûre qu’il n’y ait pas d’obstacles à la levée de la graine (vous pouvez passer la terre dans un tamis par exemple). 
     

  3. Arrosez ! Pendant la période des semis (+/- 3 semaines), il faut vraiment veiller à ce que la terre reste constamment humide.
     

  4. Maintenant, on patiente 3-4 semaines pour avoir de petits plants. 

Semer

Semer, c’est mettre une petite graine en terre pour la faire germer.


La germination, c’est donc le processus pendant lequel une graine, une semence devient une pousse ! Pour que ce développement fonctionne, il faut que certaines conditions environnementales soient remplies. Sinon, la graine ne se développera jamais !
 

 Chaque plante à des besoins différents en termes de : 

  • substrat (= la terre) 

  • eau 

  • oxygène 

  • température 

Livraison des semences

Certains légumes sont difficiles à semer et c’est le cas de la tomate !

Et oui, être semancier, c’est un métier ! Si vous êtes débutant, nous vous conseillons de commencer directement à l’étape de la plantation de la tomate. Si cette étape ne vous effraye pas, c’est parti !

 
 
 
 
 
Image de Jonathan Kemper

Entretenir

Eclaircir
 

3 à 4 semaines après les semis, les plants devraient atteindre une dizaine de centimètres de haut. Si la germination s’est passée de manière optimale, vous aurez peut être besoin d’”éclaircir”. Cela consiste à enlever les plants les moins “forts” et à ne laisser que le plus beau à chaque emplacement, c'est-à-dire tous les 10 cm sur la ligne environ. 

  • Comment ? 

  • Saisissez la base des plantules entre le pouce et l'index et déracinez-les d'un geste précis. 

Arroser
 

Les semaines et mois à venir, veillez à ce que la terre garde une humidité constante. 

  • quantité : 1 à 2 fois par semaine par temps sec. Durant la croissance des carottes, le sol ne doit jamais sécher (quitte à arroser parfois tous les jours !), l’arrosage doit être régulier mais léger. Quand le feuillage se couche au sol, les carottes sont déshydratées ! Arrosez vite ! 

  • zone : avec un arrosoir, à la pomme (c’est l’embout rond, percé de petits trous) ou au tuyau d’arrosage en pluie. La plante peut être mouillée. 

  • timing : arrosez le plus tôt possible le matin, avant 9h si possible ! Sinon, tard le soir. Avec de l'eau à température ambiante pour éviter le choc de température et limiter. 

Les feuilles deviennent flétries, les carottes sont creusées de galeries et deviennent jaunes ou rouges sont dévorées par des mouches de la carotte

C’est surement que vos carottes sont victimes d’un parasite : la mouche de la carotte ! Les larves de ces insectes pénètrent dans la carotte. On peut essayer de déboussoler son odorat en associant la culture de la carotte avec la culture de poireaux ou d’oignons par exemple. Des herbes aromatiques sont aussi efficaces comme le thym, la lavande ou l'absinthe.

 
 
 
Image de PHÚC LONG

Récolter

Récolter

 

Quand on commence à voir la tête de la carotte qui sort de la terre, cela veut dire qu’il sera temps de récolter. Récoltez selon vos besoins, car la terre reste le meilleur endroit de conservation ! Vous pouvez les laisser des semaines en terre (si vous ne voulez pas utiliser l’espace pour commencer une autre culture évidemment).

 
Image de petra cigale

Et après ?

Conservez les graines de vos légumes !
 

Si vous décidez cette saison de garder des graines de carottes pour les années suivantes, sachez que vous ne pourrez les utiliser que dans 2 saisons ! 

Pour avoir des graines de carotte, il faut laisser quelques plans en terre (donc ne pas les récolter) et les laisser passer l’hiver dehors. Au printemps les carottes repartent en végétation et en juin, il y aura des fleurs blanches ! Dès que les fleurs commencent à faner (donc à former ses graines), vous pouvez couper quelques bouquets de fleurs. 

Installez les fleurs dans un voile d’hivernage. Cela permet de poursuivre la maturité des graines.Une fois que les graines sont mûres, sèchent et tombent dans le fond du voile, vous pouvez les mettre à l’intérieur et vous pourrez les semer l’année suivante.